Commentaire stylistique du Psautier de Jeanne de Laval (Jean-Baptise Lebigue)

Le Psautier de Jeanne de Laval est l’œuvre éponyme d’un enlumineur actif dans le troisième quart du XVe siècle, jusqu’au début des années 1480, dans l’ouest de la France. Il appartient à ces artistes (le Maître de Barthélemy l’Anglais, le Maître de Jouvenel et son entourage, le Maître d’Adélaïde de Savoie, etc.), contemporains de Jean Fouquet, et que René d’Anjou sut attirer à sa cour. Bibliophile renommé, ce prince fit enluminer dans la région du Mans et d’Angers un nombre considérable de manuscrits, avant qu’il ne parte définitivement pour la Provence en 1471, en compagnie de sa seconde épouse Jeanne de Laval.

Recherche

Menu principal

Haut de page